Topo sur les oméga-3 (1ère partie)

Les oméga-3 sont à la mode…et à raison !

Bleu-Blanc-Coeur : un label sérieux garantissant des produits enrichis en oméga-3

Avant de parler plus spécifiquement des oméga-3 resituons-les vis à vis des autres nutriments. Il y a 3 sortes de nutriments.

– les protéines, ou encore protides, constitués par des acides aminés. Ces molécules, il y en a 22 différentes dans le monde animal (source : wikipedia), et une centaine au total. Elles servent à construire l’organisme, ce sont les briques du corps humain. Elles peuvent aussi servir de source d’énergie, dans une moindre mesure, en étant converties en glucose par exemple.

les glucides. Complexes, ou simples, on les reconnait à leur nom, se finissant bien souvent par le suffixe ose. Les sucres simples sont le galactose, le mannose, le fructose et le glucose. Ces deux derniers sont les plus courants. Les sucres complexes (par exemple, l’amidon) sont constitués par plusieurs molécules de sucres simples. Les enzymes du corps humain se débrouillant généralement assez bien pour les convertir en sucres simples (à l’exception, parfois, du lactose !). Contrairement aux protides, c’est une source d’énergie. Si le glucose peut-être converti en glycogène (un régal pour les muscles), les autres sucres simples sont convertis, à ma connaissance, en triglycérides par le foie. A éviter en trop grande quantité, donc, surtout le fructose, en grande quantité dans le sirop d’agave.

– Les graisses, les lipides. Ils sont formés par des acides gras. Il en existe de plusieurs sortes. Les acides gras trans, obtenus par hydrogénation, industriellement. Inutile de préciser, ils sont à éviter à tout prix. Nocifs, ils ne sont pas reconnus tels quels par le corps et sont susceptibles d’être reconnus comme facteur d’inflammation et donc des maladies cardiovasculaires. Les acides gras saturés, qui ont bien mauvaise presse. On les retrouve bien sûr dans les produits animaux (produits laitiers, viande, oeufs), mais aussi dans la noix de coco (et l’huile de coco !), l’huile de palme. C’est un sujet controversé, mais j’ai été convaincu par l’avis des sceptiques du cholestérol. Laissons-les de côté. On a également les acides gras mono-insaturés, dont l’acide oléique contenu dans l’huile d’olive, aussi appelé oméga-9 (à tort ?).  Les lipides dans le sang, se retrouvent sous forme d’acides gras libres, ou sous forme de triglycérides, à savoir 3 acides gras liés par une molécule nommée glycérol, disponible grâce aux glucides. Ah j’ai oublié dans ma précipitation…il y a les acides gras polyinsaturés, constitués par les oméga-3 et les oméga-6.

La suite au prochain numéro…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s