Une médecine à double-tranchant

Pour une fois…ce post concerne une catégorie Santé…autre que Nutrition. C’est un article assez personnel en fait. Ce que j’ai sur le cœur en somme.

J’ai trouvé ceci, qui m’a fait esquisser un sourire.

Une brève histoire de la médecine :

2000 av. J.-C. : – Tiens, mange cette racine.
1000 av. J.-C. : – Cette racine est païenne, prononce cette prière.
1850 apr. J.-C. : – Cette prière est superstition, bois cette potion.
1940 apr. J.-C. : – Cette potion est de l’huile de serpent, avale cette pilule.
1985 apr. J.-C. : – Cette pilule est inefficace, prends cet antibiotique.
2000 apr. J.-C. : – Cet antibiotique est artificiel. Tiens, prends cette racine.
(Auteur inconnu, source)

Si j’étais taquin j’aurais rajouté :

1995 apr. J.-C. :  – cet antibiotique sert à rien et les microbes sont immunisés, prend des statines.

En ce moment je ne porte pas trop la médecine dans mon cœur. Ou tout au moins les évolutions relativement récentes de celle-ci. Cela n’est que mon expérience, ça n’est pas non plus un coup de gueule suite à un drame personnel et les bons médecins existent toujours et font un boulot extraordinaire. Il y a toutefois la face cachée, la médecine médiocre.

Mieux vaut prévenir…

En 20 ans de problèmes de peau, aucun dermatologue (je dis bien AUCUN) n’a su trouver de réponse à mes soucis. Ah, bien sûr, traiter les symptômes, on sait faire, j’ai du toucher à je ne sais combien de produits tous plus ou moins chimiques. La solution était simple : elle émanait de l’alimentation. En tout cas chez moi. Au final, quel sont les moyens d’avoir une peau saine…?

– un savon doux, voire gras (on en revient toujours aux lipides en fait…!). Du Dove (© et ®) pour se laver le visage par exemple, pas parfait mais c’est ce que j’ai trouvé de « moins pire » et de relativement facile à trouver. Vu mon côté sédentaire, avec travail de bureau non salissant, je dois éviter les savons trop agressifs, du genre savon de Marseille.

– un tube de cicalfate d’Avène (™). Ca fait des miracles si si, ça nourrit la peau, et c’est naturel. C’est un produit sain parmi tant d’autres, et j’en abuse pas. Mais de temps en temps, si j’ai la peau un peu sèche ou avec quelques rougeurs…ben ça atténue les effets.

– l’alimentation. Evidemment. En gros, moins d’inflammation artérielle, causée par un ratio oméga3/oméga6 trop faible, trop de sucre sanguin, et probablement un réaction allergique due au gluten, principalement. Que ton aliment soit ton médicament de Hippocrate est donc juste, mais à l’inverse Que ton alimentation ne cause pas ta destruction me semble encore plus juste. Seignalet visait juste quand il parlait de 3ème médecine. En fait je crois plutôt que manger sainement rééquilibre la santé plutôt que ne l’améliore, ça reste juste une vue de l’esprit, et du pinaillage.

Et là ma peau me laisse tranquille alors que c’était un problème récurrent. Ce n’est que quand j’ai réglé ces soucis que j’ai connu le premier dermato à me dire que le problème vient en amont, et que la solution du tout-médicament n’en est pas une. Cela parait évident dit comme ça, et pourtant…!

De même, ma compagne et moi tentons une Fécondation In Vitro (FIV), car il semblerait bien que nous ne puissions avoir de bambins par les voies naturelles. Et là…stupeurs et consternations. Je ne saurais dire à quel point le parcours FIV est une sorte de parcours du combattant. Ma compagne, d’ordinaire assez fragile physiquement a assez mal vécu le processus jusqu’à la ponction d’ovocytes. En effet, on pourrait penser que l’on est suivi. Ca oui, régulièrement, elle allait faire des examens. Avec des médecins absents, qui vous font bien comprendre que derrière y a des gens qui patientent…la FIV, c’est une usine. Tant pis pour les éléments un peu plus fragiles, on fait de la quantité…pas de la qualité.

On pourrait presqu’en rigoler, sauf que la goutte d’eau qui fait déborder le vase a eu lieu…un dimanche vers la fin de l’été. En fait ma compagne a mal réagi à la ponction. Elle avait le ventre gonflé. Premier réflexe, venir à la clinique (dont je ne citerais pas le nom, bien évidemment), et là, le problème a été minimisé. Nous n’avons tout simplement pas été pris en charge. Parce que le médecin de garde n’était pas là. Parce que les infirmières amorphes étaient à l’ouest, difficile de répondre. Il a fallu attendre le lendemain pour qu’elle soit admise dans une chambre sous perfusion.

Elle y est restée une semaine. Le drame pouvait s’arrêter là, mais en fait pas du tout : le suivi alimentaire est égal à zéro. (riz, pain, gâteaux, le bonheur intestinal…) Ma compagne ayant eu par le passé des occlusions intestinales, cela lui a causé maints soucis, heureusement je lui ramenais des fruits et des légumes. Il a fallu qu’elle voit néanmoins un médecin spécialiste pour lui remettre les intestins en marche, ce qui au passage n’a pas facilité son rétablissement.

On n’a probablement pas eu de chance. Des médecins peu doués d’empathie ou de pédagogie ou de psychologie, pressés par le temps, peu à l’écoute du patient, hyper spécialisés et ayant du mal à voir les choses de manière globale…peut-être le quotidien ordinaire, mais quand cela atteint votre propre vie, croyez-moi que cela vous révolte vraiment. Le pire dans tout ça, c’est que lorsqu’on commence à pointer les problèmes que l’on rencontre, certains médecins reportent la faute…sur vous. Bah oui la bonne affaire, ça sent l’autojustification à plein nez, le médecin est forcément qualifié, c’est la faute au malade, il n’a qu’à mieux se conduire ou être plus raisonnable.

Alors les causes ? Je ne sais pas, je fais un timide constat à partir des mes diverses expériences (il n’y a pas non plus eu de réel drame), peut-être que le numérus clausus, la formation des médecins est à mettre en cause. C’est sûr, on a des têtes très bien faites, très pleines, mais j’ai souvent eu l’impression de parler à un mur pétri de certitudes (la formation en nutrition que reçoivent certains…ben c’est pas tout à fait ça…pour être poli). Pas d’autistes non plus, mais bon…le contact et le tact avec le patient, on dirait que ce sont des choses qui se perdent un peu. Souvent je préfère les vieux médecins qui ont su garder un côté humain que n’ont pas les jeunes. Peut-être qu’il faudrait moins axer la sélection en médecine sur les mathématiques, et un peu plus sur les profils psychologiques. Après tout, ces gens vont devenir médecins, pas astro-physiciens.

…que guérir

La médecine reste quand même indispensable : même si l’on adopte un mode de vie sain, on peut tomber malade, ou avoir un accident. Mais on peut, et on doit se passer d’elle dès qu’on peut : aucun médecin ne devrait vous connaitre autant que vous-même, sans vouloir paraphraser Socrate. Aller chez le médecin au moindre rhume, c’est « mal ». C’est dépenser l’argent de tout le monde via la sécurité sociale, pour un motif ridicule. Et sans doute prendre du temps aux patients réellement malades dans la file d’attente. Cette médecine de confort nous coûte cher, à mon avis. Un cancer, une leucémie en revanche…pas moyen de guérir sans médecine suivie.

Je dois avouer aussi que mon rhume ou même mes deux rhumes hivernaux sont devenus du passé. Voici deux ans que je touche du bois. Une vie plus saine vous éloigne durablement de quelques affections chroniques que l’on accepte avec fatalité. Cela ne veut pas dire non plus que ça immunise contre tout. Je développerais ce point ultérieurement.

Toutefois, notre société n’a jamais été autant médicalisée, et malgré l’espérance de vie en hausse, on n’a jamais autant souffert de maladies diverses, surtout celles de civilisation. Est-ce à dire qu’il y a une corrélation ? En fait, ce n’est bien sûr qu’un effet d’optique. La technologie a progressé, et donc la médecine aussi. Mais hélas, cette technologie a aussi été utilisée à mauvais escient, au niveau environnemental : stress, pollution, alimentation (souvenez-vous…les aliments transformés). On manque aussi sans doute de recul sur l’usage répété de certains médicaments, le scandale des statines étant encore relativement enseveli, mais celui du Médiator explose.

Bref…je vais reprendre quelques racines moi, et vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s