Histoire de dodo

Le manque de sommeil est sans aucun doute un des constats qui réunit la plupart des scientifiques et des gens impliqués dans la santé.

Il paraitrait que l’on ne dort pas assez. Moi-même…je ne suis sans doute pas assez discipliné par rapport à mes besoins, et profite trop de grasses (!) matinées pour récupérer, alors que je pourrais avoir un sommeil plus régulier et efficace en semaine.

Dans le petit monde de la paléosphère, Robb Wolf, auteur de The Paleo Solution, explique très bien les causes et les conséquences du manque de sommeil.

Le manque de sommeil est principalement causé par notre vie moderne et urbaine : manque d’exposition au soleil, manque d’exercice physique, excès de lumière artificielle et d’écran en tout genre (télé, pc, et maintenant…tablettes numériques). Robb se réfère aux temps anciens comme d’hab : le manque de sommeil ne devait pas être une règle, surtout si on se réfère à ce que l’on sait sur les tribus de chasseurs-cueilleurs. De ce point de vue, je ne peux que lui donner raison : éliminer la télé (et autres écrans), et éclairez-vous à la bougie :  vous devriez tomber de sommeil plus tôt. Plus facile à dire qu’à faire, je sais bien.

On pourrait se dire : bah on est juste un peu fatigué. Ben…non. Pas seulement. Le manque de sommeil agit sur nos hormones. Et principalement sur le cortisol. Voici la définition du cortisol par Robb Wolf.

Niveaux de cortisol au cours de la journée chez quelqu’un qui dort suffisamment

Définition classique :
Le cortisol élève les niveaux de sucre sanguin, ce qui peut causer le gain de poids. Bien que la plupart des gens ne le savent pas, la libération de cortisol à partir du stress et du manque de sommeil sont des facteurs proéminents dans le gain de poids corporel, menant à cette satanée bouée autour de l’abdomen. On ne devrait pas avoir peur du cortisol, parce que c’est un anti-inflammatoire essentiel, on doit juste éviter de trop en avoir.

Niveaux de cortisol au cours de la journée chez quelqu’un privé de sommeil

Définition pour les geeks :
Le cortisol est souvent appelé « l’hormone du stress », étant donnée qu’elle est libérée en réponse au stress et à l’anxiété. Le cortisol augmente la pression sanguine et agit comme un anti-inflammatoire en diminuant l’activité du système immunitaire. Il déclenche la dégradation de la masse musculaire en convertissant les protéines (acides aminés) en glucose, via la néoglucogénèse. Le cortisol diminue la sensibilité à l’insuline, diminue le taux de formation des os, et cause une perte de collagène au niveau de la peau et d’autres tissus conjonctifs. Ce qui suit augmente les niveaux de cortisol : activité physique intense ou prolongée (NdT : excès de cardio…), la caféine, le manque de sommeil, le stress, la graisse sous-cutanée, et certains contraceptifs.

Diantre ! C’est une bombe ce cortisol ! En excès, il cause de manière évidente la prise de poids. Pourtant…on pourrait se dire « ah mais je ne dépense pas assez d’énergie dans la journée, donc, si je reste éveillé le soir, je compense, et j’évite de prendre du gras ». L’existence de ces satanées hormones compliquent toujours nos calculs inutiles à base de dépenses caloriques. Dormir aide à perdre du poids. Ne sous-estimons pas le poids (!) du sommeil dans la santé. Votre corps saura vous le rendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s