Guérir les caries : elles sont réversibles !

mise à jour du 23 juillet 2012 : lire mise en garde !

Sur ce coup-là, je ne me ferais pas d’amis auprès de la population des dentistes : non, les caries ne sont pas une fatalité, et il n’est peut-être pas obligatoire d’aller chez le dentiste se faire forer la dent ! Pas bon pour le business, désolé !

Et, chose habituelle sur ce blog, c’est par la nutrition qu’on développe des caries, c’est également par celle-ci qu’on peut s’en débarrasser, comme l’explique de manière convaincante le Dr. Guyenet (voir aussi tous ses autres articles sur le sujet de la santé dentaire).

Il y a en général deux théories qui s’affrontent pour l’explication des caries : une alimentation qui nourrit les bactéries et donc qui participe au creusement des cavités, ou à une alimentation pauvre en micronutriments (celle formulée par le docteur Weston A. Price). Il semblerait que de toute façon, la plupart des farines soient en cause, et bien sûr, notre « ennemi » habituel, j’ai nommé, le sucre raffiné. Dans le cas des céréales, ce n’est pas exactement, ou seulement le raffinement qui est à l’oeuvre, mais surtout la présence d’acide phytique qui se lie chimiquement aux minéraux et les  empêche ainsi d’être utilisés par le corps. On peut remarquer que les farines raffinées sont déjà pauvres en micronutriments, avec les phytates, c’est encore pire ! Les vitamines liposolubles semblent aussi jouer un rôle, surtout les vitamines D et K2 qui agissent en synergie.

Voici une liste de recommandations alimentaires qui à aident à prévenir les caries, et semblent même les guérir :

  • des produits animaux, surtout y compris les produits laitiers issus de pâturages (si vous les tolérez). Mais aussi la viande, les abats, du poisson, la moëlle des os, les œufs.
  • des céréales fermentées, seulement. Pas de céréales non fermentées comme les flocons d’avoines, les céréales du petit-déjeuners, des craquelins, pas de pain, excepté le pain au levain (l’acide lactique ne devrait pas figurer parmi les ingrédients). Ou mieux, pas de céréales du tout.
  • noix en quantité limitée : haricots en modération, et seulement s’ils ont trempé toute la nuit, ou plus, dans de l’eau chaude (à cause de l’acide phytique)
  • des féculents, comme des pommes de terre ou des patates douces
  • une quantité limitée de fruits (un par jour, ou moins), mais surtout aucune sucrerie
  • des légumes cuits ou crus
  • de généreuses portions de beurre de baratte
  • prendre la lumière du soleil, de l’huile de foie de morue riche en vitamines, ou des suppléments de vitamine D3
  • pas d’aliment transformé industriellement

Si vous voulez approfondir le sujet, le docteur Ramiel Nagel offre d’excellents conseils sur le sujet, sur on ouvrage Guérir une carie, reminéraliser les cavités, et réparer vos dents de manière naturelle avec une alimentation appropriée. Hélas, disponible en anglais seulement.

guérir soigner les caries

Cliquez pour acheter ce livre sur Amazon

23 réflexions au sujet de « Guérir les caries : elles sont réversibles ! »

  1. Ruzbehan

    je viens de lire les remarques d’un naturopathe du nom de Robert Masson, au sujet des caries développées par les frugivores : micro-poly-caries sous l’émail dentaire (différentes des caries classiques)
    je ne sais pas si c’est ce qui rend quelques unes de mes dents assez moches près des gencives (6 mois de crudivorisme/frugivorisme…)
    y aurait-il des infos à ce sujet dans le livre évoqué ?
    j’espère que le corps parviendra à se régénérer avec les produits conseillés

    d’autre part concernant Masson il n’y a pas énormément d’infos, mais apparemment il fait pas mal de mises en garde au sujet des fruits (contre le courant naturo dominant), il semble également encourager la prise de protéines à chaque repas ; il ne rejette pas les graisses animales ; la plus grosse différence que je verrais avec une alimentation « type-paléo » ce sont les céréales (disons que Masson semblerait plus dans une vision avec céréales et graisses modérées que dans une modération des glucides/céréales au profit des lipides)

    Répondre
    1. Sylvain Auteur de l’article

      Denise Minger souffrait de caries, probablement de ce type, lors de sa période raw vegan.
      Masson, j’avais lu un ouvrage de lui (de 1993), il me semblait pas trop mauvais, et relativement bien renseigné – pour un ouvrage de 1993, j’entends -, mais le souvenir est loin…

      Répondre
    1. Emma

      Bonjour,
      Je suis intéressée par le frugivorisme et j’aimerais savoir ce que tu as fait pour que les tâches s’effacent? As tu changé de régime?
      Et est ce que c’est un problème typique aux frugivores? Peut on l’éviter?

      Répondre
  2. Grégory Marchal

    Très intéressant cet article Sylvain 😉

    On retrouve la recommandation de Price quant à la vitamine D et son fameux « facteur X », présent en bonnes quantité dans l’alimentation des peuples auxquels il a trouvé une dentition parfaite (arrête-moi si je me trompe).

    Saurais-tu dire jusqu’à quel point une carie est réversible ?

    Répondre
    1. Sylvain Auteur de l’article

      Ben merci 🙂
      De ce que j’ai compris l’émail peut se reconstituer en partie – suite à une carie, pas à la suite d’une intervention chirurgicale…-, et une seconde couche de dentine peut pousser.
      Il semblerait aussi que parfois ça soit trop tard (pulpe et couches inférieures trop atteintes)…
      Tu es venu sur mon article avec Facebook ?

      Répondre
  3. Ruzbehan

    Aussi je crois que l’émail bénéficie des bains de salive, d’où l’utilité de ne pas passer son temps à grignoter (« méga-nuisance alimentaire » pour Masson, même s’il n’évoque pas la santé dentaire)

    Répondre
  4. granfred

    en fait, il s’agit ni plus ni moins que d’appliquer le principe de base qui consiste à manger équilibré, entre acides et alcalins de façon à ce que le corps ne se déminéralise pas, conjointement avec de l’exercice en plein air. Pour guérir, il s’agira de corriger l’acidose, et de reminéraliser le corps en ayant une alimentation la plus vivante possible, ce qui exclut toute la nourriture industrielle transformée, analogue à une coquille vide.

    Répondre
  5. angegardienne

    J’aurai voulu en être informé plus tôt ! Heregrette d’avoir fait soigner mes caries maintenant j’aurai du les soigner même ? Êtes vous sur que l’on peut rien faire ?? Même après s’être fait réparée une carie chez le dentiste ?

    Répondre
    1. Sylvain Auteur de l’article

      Je n’ai pas trop le temps de répondre à tout ça : y a des choses qui sont irréversibles (le dentiste qui creuse manuellement une dent) et d’autres qui ne le sont pas (caries peu profondes)
      Entre les deux…joker.

      Répondre
  6. angegardienne

    J’aurai voulu en être informer plus tôt ! J’ai 16 ans et mes caries que j’ai eu étant plus jeunes on été soignées par mon dentiste ! Maintenant que je vois ça je le regrette ! Est il vraiment impossible de ne rien faire même après avoir eu une intervention pour les caries ?? Sachant que ce n’était pas de grosses caries et que mes dents sont restées vivantes ?

    Répondre
    1. Sylvain Auteur de l’article

      De grosses suspicions quand même, voir les travaux de Mellanbys sur le sujet et la vitamine D. Et ceux de Price sur la vitamine K2, quand la seule vitamine D ne suffit pas.
      (I feel a small anti-pseudoscience feeling ? cf tag caries sur le blog, j’en discute).

      Répondre
  7. Flore

    Salut.
    J’ai lu vos articles. Et j’aimerais soigner ma fille moi même sa carie. Elle est encore jeune ( 5ans) et elle est légèrement autiste,ce qui n’arrange rien. Elle a 2 caries en bas sur les molaires et les dents de devants sont aussi attaquées. Je sais personnellement que ça n’ira pas avec le dentiste non seulement du fait de son « handicap » mais aussi qu’elle est encore petite. Le point positif est que je peux surveiller son alimentation en grande partie. Mais j’aimerais avoir plus de conseils pour un enfant de cet âge. J’ai déjà commencé en partie vos conseils et je lui ai acheté une brosse électrique pour mieux lui brosser les dents. Le seul soucis est qu’elle adore les sucreries et que s’il y a une fête, tous les efforts qu’on aura fait, iront à la poubelle.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
      1. Laurie S

        C’est pas une réponse ça 0_0 !

        Madame,
        Que vous fassiez attention à l’alimentation de votre fille est déjà un grand pas ! Ne vous inquiétez pas pour les petits écarts lors d’une fête, c’est l’alimentation du quotidien qui aura le plus d’impact sur la santé de votre fille (et pas seulement dentaire). De petits (ou gros ^^) écarts lors de situations précises ne gâcheront pas vos efforts.
        À 5 ans, j’imagine que les dents cariées de votre fille sont des dents de lait, il n’est donc pas trop tard pour sauver ses dents définitives. Il est sans doute plus prudent de rechercher un dentiste en qui vous sentez que vous pouvez avoir confiance, en le faisant maintenant cela pourra vous épargner bien des inquiétudes par la suite. Ne doutez pas que certains dentistes savent y faire avec les enfants (c’est plus courant que vous ne le pensez), et n’hésitez pas à expliquer que vous ne voudriez surtout pas brusquer votre fille (ne pas la forcer si cela la perturbe trop etc). Même si le soin n’est pas possible les premières fois, le dentiste pourra au moins vous donner des astuces ou des outils appropriés.

        Bonne recherche,

        Laurie

      2. Sylvain Auteur de l’article

        Bonjour, si vous répondez à l’article d’après (Comment j’ai guéri…) c’est une traduction d’un article américain que j’ai jugé utile d’insérer avec d’autres articles sur le même thème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s