Archives mensuelles : octobre 2015

Se faire expulser d’un groupe Facebook avec la manière

Si vous deviez vous intéresser à l’alimentation en France sous son aspect scientifique, en étant francophone et très branché web, que feriez-vous ? Google, évidemment, puis les réseaux sociaux, et enfin les blogs et plus rarement les forums. On finit par trouver des sites généralistes qui nous correspondent, et petit à petit, en cumulant newsletters, flux rss, et présence active ou non sur les réseaux sociaux, on se constitue ainsi une solide base d’informations que l’on peut suivre au jour le jour.

Sur les réseaux facebook, on peut aussi suivre des pages, ou demander à participer à des groupes, généralement fermés au public : il faut l’accord du gérant (dit admin) du groupe pour y être admis, et là, miracle, les publications affluent, vous êtes dans le secret des dieux.

Par exemple, on peut demander à suivre un groupe comme Nutrition : reflexion sur les modes alimentaires et les mythes.

Un groupe peut-être un peu trop fermé...

Un groupe peut-être un peu trop fermé…

Ce que j’ai fait quelques semaines, le ton n’y est pas à la rigolade, et semble-t-il, plus de spectateurs, que de participants. De bonnes références, quelques articles intéressants qui m’ont échappé ci-et-là, pas le meilleur groupe du monde, mais j’y trouve mon compte. Mais quand même, un arrière-goût pas super agréable persiste : un alignement sans égal sur les discours officiels, et une vitesse sans pareille pour condamner tout discours alternatif, celui-ci pouvant être argumenté, étayé, soutenu par des hommes de science, rien n’y fait, l’autodidacte n’a pas droit de cité. Seule la rente diplômière et les formations qualifiantes peuvent distinguer l’honnête scientifique qui sait lui, du malheureux péquin qui est incapable de donner un avis éclairé.

Bref, un exemple de démocratie à suffrage censitaire pour tenter un parallèle politique, ne sont retenus que les gens ayant acquis leurs titres de noblesse (même si leurs titres sont ronflants, mais bon, passons).

Puis, quelques références au Pharmachien, apparemment leur chouchou, sont venus compléter cet arrière-goût.

Oh, le Pharmachien est bon dans son genre : il est marrant, et dis plutôt des trucs vrais (disons à 85% du temps. Les 15% restants sans être faux, il fait preuve d’un ton assez péremptoire sur des sujets où on pourrait trouver à y redire : en même temps, nul ne saurait être parfait, et son aspect « je détruis tout ce qui me plait pas » fait partie de son charme, alors au final, pas grand chose à lui reprocher. Puis, une publication m’a fait réagir, sur ma page Facebook, pas sur le dit-groupe :

Je charlate, tu charlates, il charlate, nous charlatons...

Je charlate, tu charlates, il charlate, nous charlatons…

Je me disais que : ok l’académisme scientifique avec les diplômes qui vont bien, donnent de l’assurance et une crédibilité certaine, mais quid du pire des sophismes celui de l’argument d’autorité ? Je comprends bien où Gilles veut en en venir, mais tirer à boulets rouges sur la pseudoscience, et commettre dans le même temps le sophisme le plus vil a quelque chose de déconcertant, tout au moins paradoxal.

Puis Jérémy de Dur à Avaler a partagé ma publication (et fait exploser mon compteur de vues, merci Jérémy !)

Et puis j’ai vu que j’ai été banni du groupe, impossible de le retrouver sur Facebook. Sans explication. J’ai juste déplu à Gilles (ou aux autres admin). Et euh, j’ai rien à reprocher au groupe en fait, ni même aux admin, j’ai pris quelques références de bouquin, je suis pas très chiant, ni même vindicatif…du coup cette expulsion est un peu sans objet et reflète je ne sais pas quoi…ah si, j’ai partagé un contenu de leur groupe, sans autorisation. C’est pas bien méchant non plus…mais bon. Heureusement y a l’humour qui aide à tout faire passer :

je-suis-clairetlipide-75wx-653x435Moralité : ne piégez pas les gens coupables de sophismes.

La mise à jour du lendemain : si vous tenez à être admis dans ce groupe, ou y rester, prenez garde à ne pas trop parler sur ma page Facebook et encore moins sur les publications relatives à l’article ci-présent ou à des publications à propos de ce groupe (sur ma page donc). Il semblerait que certains de mes amis Facebook aient dit des choses déplaisantes, et se sont vus, eux aussi en retour bannis du groupes des mythes alimentaires. Je suis contagieux, faites gaffe. Les admins veillent au grain, et tout ce qui dépasse sera taillé.

Pour un peu, j’aimerais bien profiter un peu d’un genre d’effet Streisand.